Date : 13-03-2007

Le Mouvement pour les arts et les lettres lance un appel : Y a-t-il une place pour les arts et les lettres dans cette campagne?

Le Mouvement pour les arts et les lettres (M.A.L.), qui représente quelque 14 000 artistes, écrivains et travailleurs de la culture sur l’ensemble du territoire québécois, lance un appel aux partis politiques en lice dans la présente campagne électorale : « Y a-t-il une place, dans cette campagne, pour les arts et les lettres ? »
 
Alors que nous sommes déjà bien engagés dans la troisième semaine de campagne, le M.A.L. déplore que les chefs de partis n’aient pas encore abordé la question du financement des arts : « Pas de véritables débats sur la question, pas de discussions sur les enjeux, rien de précis dans les plateformes électorales des partis, pas d’engagements clairs des candidats, qu’ils soient chefs de parti ou porteurs habituels des dossiers des arts et des lettres. C’est le vide presque absolu », a déclaré le porte-parole du M.A.L., Stanley Péan.
 
« Nous sommes aujourd’hui le 13 mars, point tournant de la campagne, alors que nous assisterons ce soir au traditionnel débat des chefs. Les cinq sujets qui y seront abordés sont connus. Nous avons été désolés de constater que les arts et la culture n’en font pas partie. Pourtant, en d’autres lieux et en d’autres moments, nos élites politiques se gargarisent de l’importance de la culture, et du rôle prépondérant que jouent nos artistes et travailleurs culturels dans le rayonnement du Québec dans le monde… Peut-on espérer, alors que des millions de Québécoises et de Québécois les écouteront ce soir, que nos chefs de parti trouveront un moment pour exprimer leur vision des arts et de la culture au Québec et ce qu’ils comptent faire pour leurs artistes et travailleurs culturels ? » a demandé Stanley Péan.
 
Dans la courte quinzaine de jours qui reste avant le jour du scrutin, le M.A.L. souhaite vivement que les principaux partis en lice fassent connaître formellement leurs plateformes respectives en matière d’art et de culture et qu’ils exposent clairement leurs engagements dans ces domaines.
 
De façon plus particulière, le M.A.L. demande à madame Françoise David ainsi qu’à messieurs Amir Khadir, Jean Charest, André Boisclair, Mario Dumont et Scott McKay, s’ils sont disposés à s’engager de façon claire et sans détour à l’égard d’une revendication de longue date, qu’appuie d’ailleurs l’Union des artistes et son président, Raymond Legault, soit celle de hausser à 90 M $, dès cette année et de façon récurrente, le budget du Conseil des arts et des lettres du Québec.
 
Cette revendication commune est vitale et considérée comme minimale. La hausse budgétaire réclamée ne s’élève en fait qu’à 22 M $, soit moins de 0,008 $ par jour par citoyen québécois. C’est fort peu, tout considéré, pour donner au CALQ les moyens d’œuvrer à la hauteur des exigences de sa mission et de répondre aux besoins minimaux du milieu des arts et des lettres. Le M.A.L. et les associations qu’il regroupe réclament que les partis et leurs chefs se commettent au cours des prochains jours. « Ce que nous entendrons d’ici la fin de la campagne amènera nos artistes et travailleurs de la culture, et sans doute les millions de personnes qui constituent leurs publics, à faire un choix éclairé, le 26 mars prochain », a conclu Stanley Péan.
 
 
 
Le Mouvement pour les arts et les lettres regroupe huit organisations nationales et treize conseils régionaux de la culture du secteur des arts et des lettres, qui représentent près de 14 000 artistes professionnels, écrivains et travailleurs culturels. Le Mouvement est constitué du Conseil québécois du théâtre, du Conseil québécois de la musique, du Conseil des métiers d’art du Québec, du Conseil québécois des arts médiatiques, du Regroupement québécois de la danse, de l’Union des écrivaines et écrivains québécois, du Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec, de En piste – le regroupement national des arts du cirque – ainsi que des conseils régionaux de la culture de l’Estrie, de l’Abitibi-Témiscamingue, de la Montérégie, du Saguenay, de la Mauricie, du Centre du Québec, de l’Outaouais, des Laurentides, de Lanaudière, du Bas-Saint-Laurent, de la Côte-Nord, de la Gaspésie et de la région de Québec-Chaudières-Appalaches. 
 

 

Source :
Mouvement pour les arts et les lettres
Renseignements pour les médias et planification d'entrevues :
info@mal.ca · Tél.: 450 788-3258 · Cell.: 450 880-2562