Date : 28-08-2012

Élections Québec 2012 : Le Mouvement pour les arts et les lettres fait le bilan

Le 9 août dernier, le Mouvement pour les arts et les lettres (M.A.L.) posait trois questions aux cinq principaux partis sur : 1) leurs engagements à l’égard du redressement du budget du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), 2) leurs engagements concernant les programmes du CALQ visant le développement numérique ainsi que la promotion et la diffusion internationale, et 3) leurs autres engagements en culture. Le Mouvement demandait aux partis une réponse avant le 24 août.

Quatre des cinq principaux partis ont transmis une réponse au Mouvement. Les réponses et les engagements des partis sur ces questions peuvent maintenant être consultés sur le site web du Mouvement, à l’adresse www.mal.qc.ca, et sur sa page Facebook au http://www.facebook.com/pages/Mouvement-pour-les-arts-et-les-lettres/159735044084627.

Concernant la principale préoccupation du Mouvement, à savoir le redressement du financement du CALQ, le Parti Québécois et Québec Solidaire ont pris des engagements chiffrés :

- Le Parti Québécois a indiqué : « nous augmenterons le budget du Conseil des arts et lettres du Québec (CALQ), pour le porter à 100 millions de dollars de façon récurrente. De même, nous allons soutenir davantage le rayonnement international des œuvres et des productions culturelles, en particulier les tournées internationales. Un gouvernement du Parti Québécois investira 5 millions de dollars par année pendant cinq ans pour poursuivre l’accompagnement du développement international de notre culture. Cette somme sera répartie entre le CALQ, le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et le ministère des Relations internationales »;

- Québec Solidaire propose « d’investir annuellement 60 millions de dollars supplémentaires en culture » et précise que « ces sommes iront au CALQ de même qu’à la SODEC. Elles soutiendront les pratiques artistiques alternatives et émergentes, comme celles dans l’univers numérique, de même que le travail des artistes québécois à l’international et créeront un pôle attractif au Québec pour les artistes internationaux ». 

Les partis ont pris d’autres engagements chiffrés en matière de culture et le Mouvement invite ses membres à en prendre connaissance en détails. En voici quelques faits saillants, par ordre alphabétique :

- Un gouvernement de la Coalition Avenir Québec « augmentera de 50 millions de dollars les budgets en milieu scolaire dédiés aux arts et à la culture, et d’une somme équivalente ceux des organismes qui appuient le développement de nouveaux marchés à l’étranger pour nos produits culturels ».

- Un gouvernement du Parti libéral du Québec s’engage à réinvestir 50 millions de dollars en culture. Il bonifiera notamment de 6 millions de dollars « l’enveloppe destinée aux diffuseurs pluridisciplinaires. D’une part, cette nouvelle aide financière permettra à ces organismes présents partout au Québec d’inclure dans leur programmation une proportion plus grande de spectacles de compagnies québécoises dans les domaines de la chanson, du théâtre, de la danse, et de la musique. D’autre part, cette aide servira à encourager de façon plus soutenue les diffuseurs dans leurs efforts visant à augmenter la diffusion jeune public dans les salles de spectacles en partenariat avec le milieu scolaire ».

- Le PQ s’est aussi engagé à investir 30 millions de dollars dans un nouveau programme de résidence d’artistes dans les écoles primaires et secondaires et 15 millions de dollars dans la fréquentation des activités culturelles par les élèves. Le budget de la SODEC serait augmenté de 8 millions de dollars pour développer la stratégie numérique québécoise et permettre la création d’un intégrateur québécois de films.

Option nationale a aussi fait parvenir une réponse aux questions de Mouvement qui peut être consultée sur le site web. Il en va de même pour une lettre du PLQ passant en revue ses réalisations du dernier mandat.

« Si  tous les partis admettent d’emblée qu’il faut investir dans le système scolaire pour que les jeunes aient davantage accès aux arts, ainsi que dans la diffusion québécoise et internationale, leurs engagements en ce qui a trait au nécessaire renforcement du cœur créatif sont, règle générale, partiels ou timides. Quel que soit le gouvernement qui sera élu, il devra réinvestir dans le soutien à l’excellence artistique s’il veut véritablement pouvoir remplir ses autres engagements à l’endroit du milieu scolaire, de la population québécoise, et par rapport au rayonnement de la culture québécoise dans le monde », a indiqué l’écrivain et porte-parole du M.A.L., Stanley Péan.

 

À propos du M.A.L.

Le Mouvement pour les arts et les lettres regroupe six organisations nationales et treize conseils régionaux de la culture du secteur des arts et des lettres, qui représentent des milliers d'artistes professionnels, écrivains et travailleurs culturels. 

Le M.A.L. regroupe les organisations suivantes : Conseil québécois de la musique, Conseil des métiers d’art du Québec, Conseil québécois des arts médiatiques, Regroupement québécois de la danse, Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec, En Piste – le regroupement national des arts du cirque, treize conseils régionaux de la culture : Conseil de développement culturel du Centre-du-Québec, Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue, Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent, Conseil de la culture de l’Estrie, Conseil de la culture de la Gaspésie, Conseil de la culture des Laurentides, Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches, Culture Mauricie, Conseil montérégien de la culture et des communications, Conseil régional de la culture et des communications de la Côte-Nord, Conseil régional de la culture de l'Outaouais, Conseil régional de la culture Saguenay-Lac-Saint-Jean, Culture Lanaudière. 

 

Source :
Mouvement pour les arts et les lettres
Renseignements pour les médias et planification d'entrevues :
info@mal.ca · Tél.: 450 788-3258 · Cell.: 450 880-2562