Date : 20-11-2012

Financement des arts et des lettres : Un budget énigmatique

Le Mouvement pour les arts et les lettres constate que les renseignements contenus au premier budget Marceau-Marois laissent présager des coupes dans le financement des arts et des lettres, sans toutefois permettre d’en mesurer l’ampleur.
 
Si le budget du ministère de la Culture et des Communications sera officiellement accru de 2,1 % en 2013-2014, le plan budgétaire précise toutefois que cette augmentation « s’explique principalement par la hausse des frais d’exploitation de la salle de la Maison symphonique de Montréal, tel que prévu à l’entente de partenariat public-privé, par une augmentation du service de dette subventionnée, compensée en partie par diverses mesures d’économie ». La nature et l’envergure de ces « diverses mesures d’économie » ne sont pas précisées; il faudra attendre le dépôt du budget de dépenses détaillées (crédits budgétaires), d’ici quelques semaines, pour avoir des réponses à nos interrogations.
 
« L’inquiétude s’est accrue d’un cran avec le dépôt du budget, puisque les coupes annoncées par le ministre Maka Kotto se trouvent confirmées, mais sans en connaître le fin mot pour le moment. Le financement spécifique des arts et des lettres, notamment du CALQ, sera-t-il affecté ? Le devoir de préserver ce financement appartient désormais au ministre », a déclaré l’écrivain et porte-parole du Mouvement, Stanley Péan. 
 
« Des coupes dans le financement des arts et des lettres, incluant dans les programmes du CALQ et du ministère, constitueraient une volte-face inacceptable. Le gouvernement avait pris l’engagement ferme, en campagne électorale, d’ajouter 13 millions de dollars au budget du Conseil des arts et des lettres du Québec et 5 millions de dollars pour la diffusion internationale. Non seulement il n’y a pas d’avancées sur ces engagements, mais les arts et les lettres n’ont pas les moyens d’un recul » a déclaré M. Péan. Pourtant la première ministre Pauline Marois a affirmé dans le discours inaugural :  « Nos créateurs sont à la source de cette culture et ils pourront compter sur un soutien sans faille du gouvernement. Par le biais des organismes subventionnaires, le financement à la création sera donc augmenté progressivement ». 
 
Dans ces conditions, le Mouvement s’attend à ce que les arts et les lettres, reconnus par tous et de longue date comme le maillon faible du financement public en culture, soient soutenus avec vigueur dans l’exercice d’attribution des crédits budgétaires.
 
Crédit d’impôt remboursable pour les activités physiques, artistiques et culturelles des jeunes de 5 à 16 ans
 
Le Mouvement se réjouit pour les familles qui pourront bénéficier du nouveau crédit d’impôt remboursable pour les activités physiques, artistiques et culturelles des jeunes de 5 à 16 ans, qui sera implanté graduellement au cours des cinq prochaines années. Il note, au passage, que le coût fiscal de cette mesure atteindra 35 millions de dollars dans 5 ans, à savoir près de trois fois l’engagement électoral de 13 millions de dollars que le gouvernement a pris envers le financement du CALQ, engagement pour lequel il n’y pas d’avancée comparable dans le budget.
 
Le Mouvement pour les arts et les lettres
 
Le Mouvement pour les arts et les lettres regroupe six organisations nationales et treize conseils régionaux de la culture du secteur des arts et des lettres, qui représentent des milliers d'artistes professionnels, écrivains et travailleurs culturels. 
 
Le MAL regroupe les organisations suivantes : Conseil québécois de la musique, Conseil des métiers d’art du Québec, Conseil québécois des arts médiatiques, Regroupement québécois de la danse, Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec, En Piste – le regroupement national des arts du cirque, treize conseils régionaux de la culture : Conseil de développement culturel du Centre-du-Québec, Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue, Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent, Conseil de la culture de l’Estrie, Conseil de la culture de la Gaspésie, Conseil de la culture des Laurentides, Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches, Culture Mauricie, Conseil montérégien de la culture et des communications, Conseil régional de la culture et des communications de la Côte-Nord, Conseil régional de la culture de l'Outaouais, Conseil régional de la culture Saguenay-Lac-Saint-Jean, Culture Lanaudière. 

 

Source :
Mouvement pour les arts et les lettres
Renseignements pour les médias et planification d'entrevues :
info@mal.ca · Tél.: 450 788-3258 · Cell.: 450 880-2562