Date : 22-10-2013

Le CALQ doit être la priorité culturelle du prochain budget du Québec

Des représentants du Mouvement pour les arts et les lettres (M.A.L.) rencontrent aujourd’hui des parlementaires de toutes les formations politiques à l’Assemblée nationale pour les sensibiliser à l’importance de redresser le budget du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Auprès du ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, le Mouvement a notamment demandé que l’engagement du gouvernement d’ajouter 13 millions de dollars au budget du CALQ se concrétise sans délai dans le prochain budget du Québec.
 
« Nous avons démontré aux parlementaires que le CALQ n’arrive plus à remplir adéquatement sa mission fondamentale de soutien à la création et à la diffusion. Le financement offert aux artistes et aux organismes est à la base de l’édifice culturel et son lent tarissement se fait aujourd’hui lourdement sentir, a rappelé l’écrivain et porte-parole du Mouvement, Stanley Péan. Les difficultés sont d’autant plus grandes à surmonter que les artistes et les organismes – dont le CALQ reconnaît l’excellence et auxquels il offre un financement de base – doivent relever plusieurs nouveaux défis, notamment faire leur place dans l’univers numérique, s’exporter et assurer une meilleure circulation des œuvres en région », a complété M. Péan. 
 
Le Mouvement observe depuis plusieurs années l’épuisement progressif du CALQ. À titre d’exemples, les bourses sont demeurées au même niveau depuis 10 ans et ce, malgré l’inflation, tandis que la subvention moyenne aux organismes artistiques a diminué de 8 %; le taux de réponse favorable aux demandes de bourses a chuté de 39 % à 28 % entre 2001-2002 et 2012-2013.
 
Le Mouvement estime à 135 millions de dollars le budget dont le CALQ aurait besoin aujourd’hui pour offrir des bourses et des subventions équivalentes à celles qu’il offrait aux artistes et aux organismes en 2001-2002. L’an dernier, le budget du CALQ est demeuré inchangé à 87 millions de dollars. Le gouvernement du Parti Québécois s’est engagé, lors de la dernière campagne électorale, à ajouter 13 millions de dollars à ce budget, pour le porter à 100 millions de dollars. Reconnaissance non équivoque des besoins du CALQ, cet engagement n’a été ni rempli ni même évoqué dans le budget de novembre 2012, « ce qui a été une grande déception dans le monde des arts et des lettres au Québec », a rappelé M. Péan.
 
Le Mouvement remercie toutes les formations politiques représentées à l’Assemblée nationale pour l’accueil qu’elles ont réservé aux représentants du Mouvement aujourd’hui.
 
À propos du Mouvement pour les arts et les lettres
 
Le Mouvement pour les arts et les lettres regroupe six organisations nationales et treize conseils régionaux de la culture du secteur des arts et des lettres, qui représentent des milliers d'artistes professionnels, écrivains et travailleurs culturels. 
 
Le M.A.L. regroupe les organisations suivantes : Conseil québécois de la musique, Conseil des métiers d’art du Québec, Conseil québécois des arts médiatiques, Regroupement québécois de la danse, Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec, En Piste – le regroupement national des arts du cirque, ainsi que treize conseils régionaux de la culture : 
 
- Conseil de développement culturel du Centre-du-Québec
- Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue
- Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent
- Conseil de la culture de l’Estrie
- Conseil de la culture de la Gaspésie
- Conseil de la culture des Laurentides
- Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches
- Culture Mauricie
- Conseil montérégien de la culture et des communications
- Conseil régional de la culture et des communications de la Côte-Nord
- Conseil régional de la culture de l'Outaouais
- Conseil régional de la culture Saguenay-Lac-Saint-Jean
- Culture Lanaudière. 

 

Source :
Mouvement pour les arts et les lettres
Renseignements pour les médias et planification d'entrevues :
info@mal.ca · Tél.: 450 788-3258 · Cell.: 450 880-2562